roulette


roulette

roulette [ rulɛt ] n. f.
ruelette « petite roue » XIIe; de rouelle, rattaché à rouler
1(1615 « cycloïde ») Math. Courbe engendrée dans un plan fixe, la base, par un point d'une courbe d'un plan mobile, ou roulante. Les cycloïdes sont des roulettes.
2(1680) Petit cylindre, bille, monté sous un objet pour en faciliter le déplacement. galet. Table à roulettes ( roulant) . Patins, planche à roulettes. Loc. Marcher, aller comme sur des roulettes : marcher très bien, très facilement (en parlant d'une affaire, d'une entreprise). « J'ai trouvé nos passeports prêts. Tout a été comme sur des roulettes; c'est bon signe » (Flaubert). Fam., Vieilli Vache à roulettes : agent de police à bicyclette.
3(1680) Instrument formé d'un petit disque mobile autour d'un axe, et d'un manche. molette. Roulette de couturière, à disque métallique denté, pour marquer les coutures. Roulette de pâtissier, à disque de buis denté, pour découper la pâte. Roulette de vitrier, en acier très dur, pour marquer la trace de la découpe sur le verre. — Roulette de relieur, à disque de cuivre, pour tracer les filets. Par ext. L'ornement lui-même. Reliure décorée d'une roulette or.
Roulette de dentiste. 4. fraise.
4(1726) Jeu de hasard où une petite boule, lancée dans une cuvette tournante divisée en trente-sept cases numérotées, détermine le gain ou la perte du joueur. Jouer à la roulette. Le numéro qui sort à la roulette. Par ext. La cuvette tournante elle-même. Le croupier lance la roulette.
Fig. ROULETTE RUSSE : duel ou jeu suicidaire, dans lequel on tire avec un revolver, sans savoir où sont les balles dans le barillet, qui n'est pas entièrement chargé.

roulette nom féminin (ancien français roele, petite roue) Petite roue tournant en tous sens, fixée sous un chariot de manutention, sous le pied d'un meuble, etc. Familier. Fraise dentaire. Jeu de hasard, dans lequel le gagnant est désigné par l'arrêt d'une bille sur l'un des numéros d'un plateau tournant. Gravure et lithographie Petite molette d'acier dentée dont les graveurs se servent pour grener leur planche (notamment dans la gravure en manière de crayon). Mathématiques Dans un mouvement d'un plan mobile π sur un plan fixe P tel qu'une courbe de π (roulante) roule sans glisser sur une courbe de P (base), ensemble des points de P qui sont les positions successives d'un point attaché à π. Reliure Fer à dorer formé d'un disque ou d'un cylindre mobiles dont la tranche ou la surface est gravée. ● roulette (expressions) nom féminin (ancien français roele, petite roue) Familier. Ça va, ça marche comme sur des roulettes, cela ne rencontre aucun obstacle. Roulette russe, forme de duel (ou de pari) au revolver, le barillet étant chargé seulement de deux balles à des emplacements que le ou les tireurs ignorent. Roulette à patron, petite roue dentée en acier, utilisée pour reproduire le tracé d'un patron sur un tissu. Roulette à pâte, petite roue dentée servant à découper des bandes de pâte. Roulette de découpe, petit disque en acier très dur fixé par son axe dans une monture, permettant de tracer sur la feuille de verre un trait de découpe.

roulette
n. f.
d1./d Chacune des petites roues qui permettent de faire rouler l'objet auquel elles sont fixées. Fauteuil à roulettes.
|| Fig., Fam. Cela marche comme sur des roulettes, sans aucune difficulté.
d2./d Instrument de relieur, de cordonnier, de pâtissier, etc., muni d'une petite roue dentée et qui sert à faire des marques, des empreintes, à découper, etc.
d3./d Jeu de hasard dans lequel une petite boule, lancée dans un plateau tournant comportant des cases numérotées détermine, en retombant, les pertes et les gains des joueurs.

⇒ROULETTE, subst. fém.
A. — 1. a) Petite roue, cylindre ou bille monté(e) dans une chape parfois pivotante, qu'on fixe sous (les pieds d')un meuble, sous un objet pour faciliter son déplacement. Roulette de lit, de fauteuil. Le meuble choisi fut un large guéridon (...). Le guéridon, qui avait des roulettes, glissa vers la droite; les opérateurs, sans déranger leurs doigts, suivirent son mouvement (FLAUB., Bouvard, t. 2, 1880, p. 69).
P. anal. À la porte du restaurant Riche, un jeune cul-de-jatte, monté sur des roulettes, a trouvé l'original gagne-pain de se pousser (...) dans les jambes des belles dîneuses entrant là et d'arracher à leur peur la piécette blanche (GONCOURT, Journal, 1883, p. 290).
Loc. adj. À roulettes. Monté sur roulettes. Patins à roulettes (v. patin C 1 b); planche à roulettes (v. planche I B 2 c). Il n'était pas besoin d'une de ces hautes échelles à roulettes, surmontée d'une balustrade et d'une tablette (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 183). À l'étalage des bazars sont accrochés, comme en France, des chevaux de carton-pâte sur une planche à roulettes, mais ici les chevaux sont des taureaux (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 69).
P. méton.
Fam. À roulettes. En patins à roulettes. Au milieu de ces gens empressés (...), de tout petits êtres décrivent des courbes folles: des « enfants à roulettes », qui, déjà pris d'une frénésie d'aller vite, font du skating éperdument sur l'asphalte (LOTI, Vertige mond., 1917, p. 175).
Pop. À/en roulettes. À bicyclette. Je m'étais étalé sur une grille avenue Mac-Mahon. Les flics en roulettes m'avaient aperçu (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 40). Loc. pop. Vache à roulettes. Des agents cyclistes arrivaient par pelotons. Pluche brailla: — Voilà les vaches à roulettes! (DABIT, Hôtel Nord, 1929, p. 196).
P. compar.
♦ [Pour caractériser une démarche] Une forte femme qu'avait l'air de rouler par terre comme si elle avait eu des roulettes sous le gros rond de ses jupes (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 178). C'est lui que j'ai vu viser son siège, avant d'aller s'y asseoir, en glissant comme sur des roulettes (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 220).
♦ [Pour marquer l'aisance d'un mouvement, du jeu d'un mécanisme] J'ai visité la mécanique. Elle est comme neuve, entière, quoi! Les tiroirs à vapeur jouent comme sur des roulettes (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 421). Au fig. Aller, marcher (comme) sur des roulettes. Aller, se passer très bien, facilement, sans rencontrer d'obstacles. J'ai fortement plaidé votre cause auprès du général (...) ah! dame!... ça n'a pas été comme sur des roulettes! (LABICHE, Chasse corb., 1853, II, 9, p. 307). Les amours, ça ne devait pas marcher sur des roulettes. D'où cette humeur de dogue (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 361).
Au fig., péj. [Pour marquer le manque d'imprévu, la routine] Tout rentrait dans le repos et l'obéissance dont le peuple français avait depuis si longtemps l'habitude, quand le gouvernement marchait sur ses roulettes accoutumées (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 47). [Il a] un système religieux tout fait et monté sur roulettes pour la commodité de tous les raisonnements philosophiques (BARB. D'AUREV., Memor. 1, 1837, p. 104).
b) P. méton., vieilli. Fauteuil monté sur deux ou trois roues, qui était utilisé pour véhiculer un malade, pour promener quelqu'un. Synon. brouette, vinaigrette. Le rayon de mieux de la pauvre Claribel s'éteignait (...). Déjà l'on ne promenait plus l'enfant dans sa roulette, qu'à l'intérieur des appartements (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 79).
2. Petite roue, disque d'un mécanisme. Le réa [d'une poulie] est la roulette de la poulie (GALOPIN, Lang. mar., 1925, p. 42). Un tramway cahotant dont le trolley sillonne le ciel de poussière, et parfois avec une grande claque la perche saute et tout s'arrête; le conducteur descend, et longuement, tirant la ficelle, essaye, avec des étincelles, de remettre la roulette sur le fil rebondissant (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 16).
3. Outil formé d'un petit disque ou cylindre monté sur un manche, dont la circonférence, munie de dents plus ou moins aiguës, gravée ou coupante, est appropriée à divers travaux.
ART DENT. Roulette (de dentiste). Synon. fraise4. Aujourd'hui, la moindre petite carie se traite sous anesthésie locale (...). La roulette [le mot exact est micro-tour] et les appareils générateurs d'ondes soniques pour nettoyer les canaux ou autres ont aussi fait de gros progrès (Marie-France, nov. 1986, p. 189).
CÉRAM. Au moyen de roulettes qu'on nomme molettes (...) on imprime dans les pâtes céramiques encore molles, les ornements (Al. BRONGNIART, Arts céram., t. 1, 1844, p. 162).
COUT. Roulette (à patrons). Nous vous avons expédié une roulette à aiguilles, pour relever les patrons: elle sert à cet usage et plus fréquemment encore à tracer le patron de grandeur naturelle sur l'étoffe (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 742). Roulette de broderie. Roulette en acier pour piquer les dessins; roulette à festons qui permet d'encrer le modèle sur le tissu avant l'exécution (d'apr. Lar. mén. 1926).
CUIS., PÂTISS. ,,Petite roue cannelée en bois dur ou en plastique, montée sur un manche en bois, servant à découper la pâte en bandes`` (COURTINE Gastr. 1984).
DÉCOR. ,,Outil de peintre servant à appuyer le papier de tenture pour une adhérence parfaite`` (BARB.-CAD. 1963).
GRAV., LITHOGR. Les pointillés se font [sur la pierre lithographique] à l'aide d'une roulette dont il existe plusieurs numéros correspondant à diverses sortes de pointillés (CHELET, Lithogr., 1933, p. 133).
♦ [Pour la grav. du cuir, en partic. du plat des reliures] On simplifia de plus en plus la décoration de la reliure par le gaufrage hâtif du cuir au moyen de plaquettes ou de roulettes gravées (Civilis. écr., 1939, p. 10-15).
P. méton. ,,Bande décorative imprimée dans le cuir de la reliure`` (BRUN 1968). Roulettes à froid; roulettes dorées.
TRAVAIL DU VERRE. Pour couper les glaces, on utilise une petite roulette d'acier ou molette enchâssée et mobile dans une chape en fer. Un léger choc produit ensuite la rupture nette (Cl. DUVAL, Verre, 1966, p. 73).
4. Sifflet à roulette. V. sifflet A 1. Sifflets tambour à roulette (Catal. Couesnon, 1934, p. 99).
5. Décamètre ou double décamètre formé d'un long ruban de tissu marqué des mètres et centimètres, enfermé dans une boîte d'où il sort et où on l'enroule avec une manivelle (d'apr. CHABAT t. 2 1876). Entre Gargaret traînant l'extrémité d'un ruban de roulette métrique dont l'autre extrémité est tenue par Albert, qui reste dans la coulisse. Gargaret mesurant:Sept mètres vingt. Voix d'Albert au dehors:Tendez la roulette (LABICHE, Doit-on le dire? 1873, II, 12, p. 68).
B. — JEUX
1. Jeu de hasard composé d'une cuvette dans laquelle tourne un plateau circulaire dont le bord est divisé en trente sept cases numérotées de 0 à 36, alternativement rouges et noires, sauf le zéro, où le croupier lance une bille qui se logera dans une case à l'arrêt du plateau et désignera ainsi le numéro gagnant. Jouer à la roulette; perdre sa fortune à la roulette; mallette de jeux contenant une roulette. Les visages de ces hommes rappelaient l'inoubliable expression qu'on voit à ceux des joueurs, penchés sur la roulette du casino, tandis que la bille tourne, tourne, va s'arrêter, tomber dans le numéro de gain ou de perte (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 343).
P. méton. Établissement où l'on joue à la roulette. En cherchant bien, on y trouverait de tout, à Soho: des roulettes secrètes, une fumerie (il y en avait deux l'an dernier (...)) (MORAND, Londres, 1933, p. 194).
P. métaph. [Symbole du hasard] Pour les ambitieux, Paris est une immense roulette, et tous les jeunes gens croient y trouver une victorieuse martingale (BALZAC, Z. Marcas, 1840, p. 416). Tes décisions te font rire et (...) tu n'as pas plus foi à tes projets adoptés qu'à tes actions ébauchées. (...) La vie paraît alors comme un jeu de roulette, où le banquier destin gagne à coup sûr (AMIEL, Journal, 1866, p. 78).
2. P. anal. Roulette russe. V. pistolet A 1 a ex. de Jeux et sports; jouer à la roulette russe:
... il faut ramener le cas de la roulette russe à l'un ou à l'autre des types de comportement suivants. Ou bien comportement de blasement: (...) avec un ennui très romantique, l'on s'en remet à un juge non humain du soin de décider si l'on doit continuer à vivre. Ce juge saura faire selon sa sentence, que l'unique balle du barillet coïncide ou non avec le percuteur de l'arme (...). Ou bien comportement de bravade (...). Dans le jeu vous dites: je parie que je gagne. Dans la roulette russe: je parie que tu ne joues pas.
Jeux et sports, 1967, p. 450.
C. — GÉOM. Lieu des positions qu'occupe un point M d'une courbe plane d'un plan P qui roule sans glisser sur une courbe plane fixe du plan P (d'apr. BOUVIER-GEORGE Math. 1979). Pascal a appliqué ces méthodes [introduction de la notion du triangle caractéristique dans le calcul infinitésimal] à de nombreux problèmes, ainsi les propriétés de la roulette (la cycloïde), qui occupait alors la plupart des mathématiciens (Encyclop. univ. t. 12 1972, p. 587).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. 1119 reuëlette « petite roue » (PHILIPPE DE THAON, Comput, éd. I. Short, 131); 1406-42 rouellette de brouette (Béthune ap. LA FONS, Art. du Nord, p. 150 ds GDF.); en partic. a) 1680 « petite roue tournant en tous sens, fixée sous le pied d'un meuble » (RICH.); 1813 fam. [aller] comme sur des roulettes (DÉSAUGIERS, BRAZIER et MERLE, Monsieur Croque-Mitaine, p. 7 [Barba] ds QUEM. DDL t. 19); b) 1875 patin à roulettes (Lar. 19e); 2. technol. a) 1680 reliure (RICH.); b) 1866 grav. (M. LALANNE, Grav. eau-forte, p. 72); c) 1904 cordonn. (Nouv. Lar. ill.); d) 1964 « fraise du dentiste » (Lar. encyclop.); 3. 1689 « chaise à 2 ou 3 roues, poussée par un homme, dans laquelle on se promenait en ville » (DANGEAU, Journal, t. III, p. 36 ds HAVARD t. 4); 4. 1874 « bureau d'octroi mobile » (Maxime DU CAMP, Rev. des Deux-Mondes, 1er févr., p. 521 ds LITTRÉ Suppl.). II. 1. 1615 « nom ancien de la cycloïde » (MERSENNE d'apr. PASCAL, Hist. de la roulette ds Œuvres compl., éd. L. Lafuma, p. 117); 1875 géom. « courbe de nature quelconque, roulant sur une courbe fixe » (Lar. 19e); 2. 1933 méthode des roulettes (Lar. 20e). III. 1726 jeux joüer à la Roulette (Mercure de France, avr., p. 845). Dér. de l'a. fr. ruele, roele « petite roue », v. rouelle; suff. -ette, v. -et. Fréq. abs. littér.:168. Bbg. QUEM. DDL t. 19.

roulette [ʀulɛt] n. f.
ÉTYM. V. 1640; ruelette « petite roue », v. 1119; de rouelle, rattaché à rouler.
1 (1680). Petit cylindre monté sur une chape qui peut tourner dans tous les sens, ou bille adaptée aux pieds des meubles et de certains objets pour en faciliter le déplacement. Galet. || Table à roulettes. Roulant. || Fauteuil, lit (cit. 6) à roulettes.Patins à roulettes.Chien, cheval (jouet) à roulettes.
(1813, in D. D. L.). Loc. fig. Comme sur des roulettes. || Marcher (cit. 41), aller… comme sur des roulettes : marcher très bien, très facilement (en parlant d'une affaire, d'une entreprise). || Ça ne marchait pas sur des roulettes (→ Humeur, cit. 48).
1 J'ai trouvé nos passeports prêts. Tout a été comme sur des roulettes; c'est bon signe.
Flaubert, Correspondance, 226, 26 oct. 1849.
1.1 Elle n'avait plus peur depuis qu'elle avait bu de l'armagnac (…) Elle était contente de tout, répétant :
— Ça va se passer comme sur des roulettes.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 74.
Par compar. avec le sens concret ci-dessus :
2 (…) une forte femme qu'avait l'air de rouler par terre comme si elle avait eu des roulettes sous le gros rond de ses jupes.
H. Barbusse, le Feu, I, XII.
Pop. Vache à roulettes : agent de police à bicyclette. Hirondelle.
2 (1904). Instrument formé d'un petit disque mobile autour d'un axe, et d'un manche. Molette. || Roulette de couturière, à disque métallique denté que l'on roule sur le tissu, sur le patron, pour marquer les coutures en laissant des perforations. || Roulette de pâtissier, à disque de buis denté pour découper la pâte (en rubans, etc.).Roulette de relieur, à disque de cuivre pour tracer en creux sur le cuir les filets, les bandes ornées.Par ext. L'ornement lui-même. || Roulette or.
(1964). || Roulette de dentiste : la fraise.
3 (1726). Jeu (cit. 37) de hasard où une petite boule d'ivoire, lancée dans une cuvette tournante divisée en trente sept cases numérotées (de 0 à 36), rouges ou noires, détermine le gain ou la perte du joueur. || Le râteau (cit. 3) de la roulette; banquier, croupier, pontes à la roulette (→ 2. Ponter). || Jouer, risquer 100 francs à la roulette (→ Jeu, cit. 35). || Chances simples à la roulette. Rouge, noir; pair, impair; passe, manque. || Le numéro qui sort à la roulette.Par ext. La cuvette tournante elle-même. || La roulette s'arrête.
3 Tout est joie et chansons; la roulette commence :
Ils lui donnent le branle, ils la mettent en danse,
Et, ratissant gaiement l'or qui scintille aux yeux,
Ils jardinent ainsi sur un rythme joyeux.
A. de Musset, Poésies nouvelles, « Une bonne fortune », XIV.
4 Du haut du petit perron, l'on voyait très bien le tapis de la roulette, aux cases chiffrées; la roulette elle-même, les râteaux des croupiers qui étaient deux, assis l'un en face de l'autre.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XI, XIX, p. 191.
Fig. Roulette russe : duel (ou jeu suicidaire) dans lequel on tire sur l'adversaire (ou sur soi-même) avec un revolver dont on fait tourner le barillet, lequel est chargé de moins de balles que de logements pour les recevoir (le coup part donc ou non selon que le chien percute une balle ou un logement vide).
4 (1640). Géom. Nom ancien de la cycloïde, donné par Mersenne, et adopté par Pascal. Cycloïde; roulement.
5 De temps à autre, il (Pascal) reviendra encore aux mathématiques par exemple pour étudier la courbe que nous appelons aujourd'hui cycloïde et que de son temps on nommait roulette (…)
L. de Broglie, Nouvelles perspectives en microphysique, p. 297.
5 (1689). Vx. Chaise à roues (XVIIe-XVIIIe). Syn. : brouette, vinaigrette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • roulette — 1. (rou lè t ) s. f. 1°   Petite roue ou petite boule de bois, de fer, etc. fixée au pied d un lit, d un fauteuil, d une machine quelconque, et servant à les faire rouler. Un lit à roulettes. Les roulettes d un fauteuil. •   J ai vu de très gros… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Roulette — Rou*lette , v. t. To make short incisions in with a roulette; to separate by incisions made with a roulette; as, to roulette a sheet of postage stamps. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Roulette — Sn (ein Glücksspiel) erw. fach. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. roulette f., eigentlich Rädchen , einem Diminutivum zu afrz. roele Rädchen , aus l. rotella f., einem Diminutivum zu l. rota f. Rad . So bezeichnet nach der sich drehenden,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • roulette — [ro͞o let′] n. [Fr < OFr roelette, dim. of roele, small wheel < LL rotella, dim. < L rota, wheel: see ROLL] 1. a gambling game played by rolling a small ball around a shallow bowl with an inner disk (roulette wheel) revolving in the… …   English World dictionary

  • Roulette [2] — Roulette (fr., spr. Rulett, Rouge et noir), Hazardspiel, welches mittelst des Roulette, einer runden, oben offenen, in der Mitte mit einem Stern, welcher sich um einen Zapfen dreht, u. durch darauf gesetzte, aufrecht stehende, von der Mitte… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Roulette [1] — Roulette, einem Federhalter ähnliches Instrument, dessen Metallzwinge in einen Winkelzapfen ausläuft, auf dessen seitlichem Schenkel leicht drehbar ein mit systematisch angeordneten Spitzen oder Zähnen (Linien) von verschiedener Feinheit… …   Lexikon der gesamten Technik

  • roulette — 1734, small wheel, from Fr. roulette gambling game played with a revolving wheel, lit. small wheel, from O.Fr. roelete little wheel, on model of L.L. rotella, dim. of L. rota wheel. The game of chance so called from 1745 …   Etymology dictionary

  • Roulette — Rou*lette , n. [F., properly, a little wheel or ball. See {Rouleau}, {Roll}.] 1. A game of chance, in which a small ball is made to move round rapidly on a circle divided off into numbered red and black spaces, the one on which it stops… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Roulette [1] — Roulette (fr., spr. Rulett), 1) (Fuhrw.), so v.w. Brouette; 2) (Kochk.), s.u. Roulade; 3) wenn eine Curve auf einer andern festen Curve fortrollt, ohne verschoben zu werden, so beschreibt irgend ein bestimmter Punkt in der Ebene der rollenden… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Roulette [1] — Roulette (franz., spr. rulett , »Rädchen«), Werkzeug des Kupferstechers bei der Bearbeitung der Platte …   Meyers Großes Konversations-Lexikon